Dégustation: blancs de Bonnet et Zufferey

Deux blancs, Sauvignon et Savagnin, deux Nicolas, Bonnet et Zufferey, et deux grandes réussites.

La famille Bonnet veille sur le Domaine de la Comtesse d’Eldegarde à Satigny (Genève) depuis le début du 19e siècle. Les vignes sont conduites en production intégrée et les vins vinifiés en cuve, puis élevés soit en barriques soit en cuve. Une cave voûtée a été aménagée à 4 mètres sous terre pour l’élevage en barrique.

Quant à Nicolas Zufferey, il est le maître de la Cave des Bernunes à Sierre (Valais). Une partie de ses vignes est située dans la région de Visperterminen, le plus haut vignoble d’Europe, à 1000 mètres d’altitude.

Ces deux vignerons produisent une kyrielle de bons vins, en blanc comme en rouge. Personnellement, je préfère leurs vins blancs et j’ai sélectionné ici ceux qui m’ont procuré le plus d’émotion à ce jour.

Domaine Comtesse Eldegarde, Sauvignon blanc 2007 (fût de chêne)

Domaine Comtesse Eldegarde, Sauvignon blanc 2009 (cuves)

Nicolas Bonnet propose deux cuvées de Sauvignon blanc, l’une élevée en fût de chêne et l’autre qui reste en cuve. Il produit aussi du Sauvignon gris. Avec beaucoup de bonheur, de talent et de succès, tant sa gamme de Sauvignon émerveille, année après année, par son expression aromatique complexe et intense, son caractère et sa franchise. Le 2007 élevé en fût de chêne offre des parfums d’agrumes (citron, écorce d’orange), de fruits exotiques (ananas, fruits de la passion), d’abricot, de pomme verte, de coing et de bourgeon de cassis, avec les notes grillées de la barrique et une touche minérale (pierre à fusil) en arrière-plan. L’attaque en bouche se fait sur la rondeur et la fraîcheur, l’ensemble ne manque pas de volume et la structure allie très harmonieusement acidité et texture grasse. Le 2009 élevé en cuves n’a rien à envier au précédent, avec ses arômes de silex, de cassis et de fruits exotiques, sa matière dense et onctueuse et un équilibre tendu sur l’élégance, la précision et l’allonge. Magnifique.

Nicolas Zufferey, Savagnin blanc 2004

Issu en partie de vignes agées de 20 ans situées dans le vignoble de Visperterminen, élevé en cuve sur lies sans avoir subi de fermentation malolactique, ce Savagnin blanc livre un nez de fruits exotiques (ananas), d’agrumes et de fleurs blanches, avec une touche minérale bien présente. La bouche affiche une fraîcheur cristalline, une droiture exquise sans se départir de rondeur ni d’ampleur. On retrouve de la minéralité et une pointe élégante d’amertume dans la finale de ce vin qui dégage une belle impression de cohérence et d’harmonie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s