Chambolle-Musigny de Ghislaine Barthod: émotion garantie

SONY DSCChambolle-Musigny: rien que le nom est déjà élégant et beau. Quant aux vins de cette appellation…En ce qui me concerne, plusieurs figurent au pinacle de mon panthéon vinique. Comme celui de Ghislaine Barthod, par exemple.

Une émotion intense, authentique, a accompagné chacune de mes dégustations des Chambolle-Musigny de chez Roumier, Mortet, Confuron-Cotetidot ou Lécheneaut, sur lesquelles je reviendrai ultérieurement.

Cette émotion  particulière, je l’ai bien sûr trouvée dans toutes les cuvées produites par Ghislaine Barthod, vigneronne qui se consacre exclusivement au terroir de Chambolle-Musigny, avec un talent et une finesse remarquables.

Ghislaine Barthod est à la tête d’un petit domaine familial entièrement situé à Chambolle-Musigny (photo ci-dessus). En dehors d’un délicieux Bourgogne générique, elle vinifie un Village et pas moins de neuf Premier Cru (Les Charmes, Les Cras, Aux Beaux Bruns, Les Véroilles, Les Fuées, Les Baudes, Aux Combottes, Les Chatelots, Les Gruenchers) sur les 24 que compte l’appellation.

Ghislaine Barthod aime le travail à la vigne,  en cave elle intervient le moins possible,  ses  vinifications sont très traditionnelles, avec des  égrappages partiels suivis de fermentations effectuées avec les levures indigènes et d’élevages de 20 mois environ en barriques (dont 20 à 25% de fûts neufs).

Et ses vins portent magnifiquement en eux l’expression du terroir, profilés sur la finesse, la précision, dans un style classique.

Barthod Bourgogne 2005Ghislaine Barthod, Bourgogne 2005

Outre sa superbe gamme de Chambolle-Musigny, Ghislaine Barthod produit un Bourgogne générique de très belle facture comme ce 2005 au nez intense et complexe sur les fruits très mûrs (fraise, framboise), l’amande, la noix, la violette et la vieille rose, et à la belle rondeur de bouche, avec une texture tout en souplesse, des tanins sans aspérité, et une finale finement acidulée. Un vin d’une grande buvabilité.

 

Barthod Chamb.-M. 2002Ghislaine Barthod, Chambolle-Musigny 2002

Arômes de vieille rose, de fraise, de cannelle, de poivre, avec une note fauve. L’ensemble ne manque pas de volume, mais reste sur un profil élancé, fuselé, avec une tonicité encore bien présente encadrée par une matière veloutée et des tanins apaisés, élégants. Une réussite majeure.

 

Ghislaine Barthod, Chambolle-Musigny 2003

Le cuir, la cerise bien mûre et les notes de gibier dominent l’approche olfactive et on retrouve la maturité du nez en bouche, dans une texture pleine, délicate, enrobée, avec une tannicité satinée, et une longue finale  Villagestout en arômes tertiaires.

Ghislaine Barthod, Chambolle-Musigny 2004

Ghislaine Barthod maîtrise joliment ce millésime assez difficile, son Chambolle-Musigny Villages est tendre avec un nez floral et fruité, violette et groseille, et une touche fauve en arrière-plan; il évolue en demi-corps sur une fluidité digeste, droite, où l’on retrouve cette douceur des tanins si caractéristique des vins du domaine, et finit sur une légère et agréable amertume.

Barthod CM2007Ghislaine Barthod, Chambolle-Musigny 2007

Avec cette touche récurrente de vieille rose, ses notes de pruneau et de truffe, un côté un peu animal, le nez est mûr et avenant, et la bouche rappelle celle du millésime 2004, avec cette fluidité tout en dentelle, tendre, au tanins caressants, où la délicatesse l’emporte sur toute ampleur démonstrative.

 

Barthod Les Fuées 2000

Ghislaine Barthod, Chambolle-Musigny 1er cru Les Fuées 2000

Issu de vignes aujourd’hui âgées de quelque 75 ans, ce premier cru développe des arômes de cuir et de gibier, de cerise au kirsch, de prune et de fraise mûre avec une touche truffée. La bouche offre une texture délicate, en parfait équilibre, à la tannicité fine et patinée, ici l’émotion est dans l’harmonie totalement séduisante de l’ensemble.

Un commentaire sur “Chambolle-Musigny de Ghislaine Barthod: émotion garantie

  1. anne picaud dit :

    aujourd’hui est un triste jour, Big Jim, my one and only….vient de mourir en ce dimanche de Pâques; Une bonne vieille crise cardiaque des familles, c’est notre consolation, il n’aura pas vécu la maladie et sa diète sinistre. Bien à vous,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s