Dégustation: florilège du Languedoc (partie 5)

CaraguilesDans cette cinquième partie de notre survol de quelques-uns des domaines les plus intéressants du Languedoc, cap sur les appellations Corbières et Corbières Boutenac, avec deux châteaux dont j’aime particulièrement les vins: La Voulte-Gasparets et Caraguilhes.

Le Château La Voulte-Gasparets produit trois cuvées en rouge et en blanc et un rosé. Le grand vin, Romain Pauc, est issu d’un terroir caillouteux, de galets roulés, en AOC Corbières Boutenac, et bénéficie de petits rendements (25hl/ha). Constitué de quatre cépages (50% de Carignan, 25% de Grenache, 15% de Syrah et autant de Mourvèdre) vinifiés en grappes entières, élevé un an en barriques de chêne français (dont 20% de neuves), il est taillé pour la garde. Plus immédiate, la Cuvée Réservée (terroir en AOC Corbières, argilo-calcaire, de grès et de galets roulés, mêmes cépages dans les mêmes proportions) est vinifiée en macération carbonique et ne passe que six mois en barriques de un et plusieurs vins.

Du côté du Château de Caraguilhes, dont les vins sont issus d’une viticulture biologique, j’aime particulièrement l’élégante Cuvée Solus, en AOC Corbières Boutenac (terroir plus qualitatif que l’AOC Corbières). Terroir argilo-calcaire et de galets roulés sur coteaux, peu d’intervention en cave, élevage de 9 mois en barriques pour les trois quarts du vin, en cuve pour le reste. C’est un vin de garde mais qui peut aussi très bien se boire jeune sur le fruit.

Château La Voulte-Gasparets, Corbières, Cuvée Réservée 2006 
Robe brillante. Le nez présente une certaine intensité et de la complexité avec ses notes de petites baies  fraîches, de poivre, de réglisse, de sous-bois et de pain grillé. Attaque en souplesse, jolie suavité au palais, pas de déficit de fraîcheur, avec des tanins doux et une finale fruitée, acidulée, voilà un vin gourmand à un prix très aimable (moins de 15 francs).

Romain Pauc 2006Château La Voulte-Gasparets, Corbières Boutenac, Cuvée Romain Pauc 2006 
On monte d’un cran avec la cuvée phare du domaine, dont la robe est presque noire et le nez éclatant de framboise et de fraise très mûres, de tabac, de cuir et de réglisse. Beau volume en bouche, avec une opulence maîtrisée et une chair bien mûre, veloutée, une tannicité étoffée et de la persistance en finale.

Château de Caraguilhes, Corbières Boutenac, Cuvée Solus 2007 
Issue de Carignan (40%), Mourvèdre (30%) et Syrah (30%), cette cuvée présente beaucoup de fruit au nez – petites baies et fruits du verger – des notes empyreumatiques et une touche poivrée. Evolution en douceur, matière dense et caressante au fruité bien défini, tanins enrobés et longue finale réglissée, l’ensemble dégage une certaine puissance mais sans lourdeur aucune. 

Solus 2012Château de Caraguilhes, Corbières Boutenac, Cuvée Solus 2012
Robe pourpre intense. Arômes d’olive noire très présents au nez, agrémentés de notes de sureau et d’une touche toastée. Entrée en bouche suave, bel équilibre de trame où la fraîcheur ne cède en rien à la richesse de texture. Les tanins se fondent dans une finale soutenue.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s