Dégustation: Charvin, magistral et unique

Laurent Charvin fait partie de ces personnages au fort caractère, dans le bon sens du terme. Il sait ce qu’il veut, suit une ligne qu’il a tracée, sans compromis, sans concession – sauf à la nature.

Ce qui ne l’empêche pas de couver une sensibilité d’artiste – d’avouer son trac devant chaque millésime et ce qui va en sortir, comme un chef d’orchestre avant le concert – ni de se poser de questions et d’en poser, de philosopher comme un penseur et de penser comme un philosophe.

Le résultat est là : son Châteauneuf-du-Pape reste à nul autre comparable. Véritablement, authentiquement unique : fougueux, sauvage, nature et très pur à la fois.

Pas de bois

Vous ne trouverez pas une once de bois dans le chai de Laurent Charvin. Les quatre cuvées (Rosé, Vin de Pays de la Principauté d’Orange, Côtes-du-Rhône et Châteauneuf-du-Pape) ne connaissent que les cuves en béton.

Embaumant la fleur et le fruit, élégamment frais et artistiquement aériens, les vins de Laurent Charvin portent la signature des très grands.

Dégustation

Que ce soit pour le Côtes-du-Rhône ou le Châteauneuf-du-Pape, Laurent Charvin vinifie de manière très traditionnelle, en grappes entières, ce qui donne à ses vins cette fraîcheur et cette amertume noble encore relevées par les élevages en cuve – indiscutablement le style de la maison. Les macérations durent une vingtaine de jours. Les vins ne sont pas filtrés.

Le grenache domine les assemblages (85%), complétés par de la Syrah et du Mourvèdre, ainsi que du Vaccarèse (pour le Châteauneuf-du-Pape), du Carignan et du Bouboulenc (pour le Côtes-du-Rhône).

Domaine Charvin, Côtes-du-Rhône 2004 

Nez intense et complexe de cerise très mûre et de framboise à l’alcool, avec des notes animales (cuir, musc) et florales (violette, pivoine). Fraîcheur, rondeur et densité caractérisent une bouche qui ne manque ni de puissance ni de longueur, avec une finale épicée et légèrement amère.

Domaine Charvin, Côtes-du-Rhône 2008

Beau fruit au nez marqué par la cerise, la mûre et la framboise fraîche, mais aussi le zeste d’orange, et agrémenté d’une jolie expression épicée – laurier, cannelle – ainsi que d’une touche sanguine. Délicieux en bouche, tout en rondeur et en fraîcheur, c’est un vin vivant aux tanins juteux, d’une fluidité savoureuse, gourmande, un de ses vins dont on ne se lasse jamais.

Domaine Charvin, Côtes-du-Rhône 2010

Très joli vin rond et frais, charnu et équilibré, aux arômes de baies, d’amande, de violette et de garrigue. Les tanins sont encore serrés mais le charme opère déjà.

Domaine Charvin, Châteauneuf-du-Pape 2008

Le nez exhale le panier de fruits et d’épices (cerise, garrigue, laurier, cannelle et girofle), ajouté d’une floralité explosive (lilas, violette). En bouche, la matière civilisée et raffinée campe sur une grande fraîcheur où l’on retrouve des arômes de fraise, de cerise sauvage, de pivoine et de violette ainsi que des notes lardées. L’ensemble impose un équilibre vivant, des tanins croquants et une finale persistante mâtinée de girofle et dotée d’une élégante amertume.

Domaine Charvin, Châteauneuf-du-Pape 2009

On reconnaît la griffe unique de Laurent Charvin dans ce 2009 dense et profond, ce style où la fougue se marie à une aérienne splendeur. Sa matière satinée, sa palette aromatique florale tutoyant un fruité vibrant et sa persistance empreinte d’une fraîcheur vivifiante donnent à ce vin un caractère des plus racés.

Photo de Laurent Charvin: weinkeller.de

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s