Dégustation: deux Saint-Joseph très avenants

Pour les amateurs de Syrah, voici deux jolies bouteilles dans l’appellation Saint-Joseph: André Perret 2009 et Offerus 2006.

 
 
 
 

Jean-Louis Chave Sélection, Offerus, Saint-Joseph 2006

On ne présente plus Jean-Louis Chave, grand maître de l’Hermitage. L’Offerus provient de sa gamme de négoce et de raisins achetés à des vignerons triés sur le volet. Ce 2006 offre un nez dominé par la fumée, la réglisse, la violette, la framboise et la mûre, avec des notes mentholées, et une bouche sur la tension et la fraîcheur, à la matière lisse et aux arômes de poivre et de créosote. Charpenté, équilibré, aux tanins fondus, l’ensemble se termine sur une belle acidité.

André Perret, Saint-Joseph 2009

André Perret, connu aussi pour son Condrieu, produit deux cuvées de Saint-Joseph dont la qualité se perpétue avec une remarquable régularité. La grande cuvée Les Grisières n’est commercialisée que dans les bonnes années. Quoi qu’il en soit, ses vins tiennent la distance. J’ai bu récemment avec grand plaisir un millésime 2001 du Saint-Joseph à parfaite maturité. Quant au 2009, il se laisse déjà déguster avec beaucoup de bonheur. Le nez exprime la Syrah dans toute sa typicité: poivre, fumée, violette et mûre. La bouche, dans sa jolie texture tout en rondeur, ne manque ni d’équilibre ni de prestance. Voilà un vin magnifiquement gourmand.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s